Accueil Urgences Pharmacie Informations légales Conseils Liens utiles Nous contacter Faire un don
 

   

 
Recherche personnalisée

 

 

Insolation, coup de chaleur, Canicule, Déshydratation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par AS Delepoulle

(Dr en pharmacie).

Dernière mise à jour le : 08/02/2015

 
 
   
   
   

Introduction

L'organisme humain est en principe capable de réguler sa température et de s'adapter à une forte chaleur extérieure, voire à la canicule. Mais ces mécanismes de régulation peuvent être débordés, notamment en période de canicule. La déshydratation, le coup de chaleur et l'aggravation d'une maladie préexistante comptent parmi les complications les plus graves. De plus certains médicaments peuvent provoquer ou accentuer la situation.

Les médias parlent beaucoup de ce risque chez la personne âgée, et il est réel. Mais il ne faut pas oublier que ce risque est aussi très grand chez le nourrisson.... En effet, la thermorégulation s'acquérant avec l'âge, les nourrissons sont beaucoup plus sensibles à la déshydratation que les adultes!

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Qu'est-ce qu'une insolation, un coup de chaleur, une déshydratation?

Coup de chaleur Le coup de chaleur correspond à une élévation de la température au delà de 40°C. C'est une urgence médicale car le coup de chaleur peut être mortel ou occasionner des séquelles neurologiques. Lorsque la température du corps dépasse 42°C, le corps convulse et un œdème souvent fatal envahit le cerveau.

Le mécanisme régulant la température ne réagit plus. Les glandes sudoripares ne fonctionnent plus et le corps ne peut plus se refroidir par la transpiration.

Les signes: La peau devient très sèche, le pouls s'accélère et les signes mentaux apparaissent : grande fatigue, céphalées, vertiges, crampes, sueurs, obnubilation, délire agité, agressivité, diminution de la tension artérielle, élévation de la température corporelle (>40°C)

Les personnes à risque:

  • Les nouveaux nés et les personnes âgées sont particulièrement exposées.
  • Chez le patient diabétique, une déshydratation, si elle n'est pas rapidement corrigée, peut accentuer un déséquilibre glycémique déjà existant et favoriser le coma diabétique hyperosmolaire nécessitant une hospitalisation rapide.
Le symptôme principal est une fièvre supérieure à 39,5°C, une peau sèche et brulante, des maux de tête, des nausées ou des vomissements après une exposition solaire ou à la chaleur extrême. En l'absence de de traitement, on peut observer:
  • Des crampes de chaleur : se reposer dans un endroit frais et ne pas envisager d'activités exigeantes pendant plusieurs heures.  Consulter un médecin si les crampes durent plus d'une heure.
  • Un syndrome d'épuisement-déshydratation: Il survient après plusieurs jours d'exposition à la chaleur. Il est la conséquence de l'altération du métabolisme hydrosodé provoqué notamment par la perte sudorale. Il se manifeste par des étourdissements, de la faiblesse et de la fatigue, une insomnie ou agitation nocturne inhabituelle.
  • La déshydratation peut être grave et mettre en jeu le pronostic vital (coma suivi de la mort), en particulier aux âges extrêmes de la vie. Quelle qu'en soit l'origine, la déshydratation est une perte substantielle d'eau.



L'accident de déshydratation survient à partir du moment où la perte atteint 5% du volume d'eau total


Classification des déshydratations

Déshydratation extra cellulaire (DEC) Elle est souvent la conséquence de vomissements ou de diarrhées, mais peut aussi résulter d'une hypersudation prolongée, d'exsudations cutanées (brulures étendues) ou de pathologies rénales. Elle correspond à un déficit extracellulaire en ions sodium et eau.
Déshydratation intracellulaire (DIC) Elle  est due à une hypertonie du plasma et des liquides extracellulaires du fait d'un excès de sodium par fuite d'eau. La cellule se trouve déshydratée. Cette situation se produit par un apport hydrique insuffisant, diabète insipide, certains diabètes sucrés, pertes digestives, cutanées ou respiratoires. Lorsque les pertes en eau et/ou en sel ne sont pas compensées, notamment chez les sujets âgés, les nourrissons ou les comateux.
Déshydratation globale Signes de DEC et DIC associés

Sommeil du nouveau-né par Vera Kratochvil Comment reconnaitre une déshydratation chez le nourrisson ?

Les symptômes décrits n'apparaissent qu'à partir d'une perte de poids de l'ordre de 5%
  • Absence de larmes quand il pleure
  • Bouche sèche
  • La fontanelle est légèrement enfoncée
  • Une couche qui n'est pas mouillée pendant plus de 8 heures

Les causes d'une déshydratation chez le nourrisson sont le coup de chaleur, mais aussi, diarrhée, vomissements, brulures, diabète, pathologies rénales...

Comment reconnaitre une déshydratation chez le sénior?
  • Urines foncées
  • Bouche sèche
  • Confusion
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         

Comment prévenir une insolation et/ou une déshydratation?

  • Limiter l'augmentation de la température de l'habitation : fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil, ouvrir les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit et permettre la circulation d'air dans toutes les pièces.
  • Portez des vêtements amples et légers, de couleur claire, en fibres naturelles.
  • Eviter de s'exposer à la chaleur: Se lever plus tôt. Ne pas sortir aux heures les plus chaudes (entre 11h et 17h) et rester dans les pièces les plus fraiches. En cas de sortie, rester à l'ombre et ne pas s'installer au soleil; porter un chapeau, des vêtements légers en coton, amples et de couleur claire. Eviter les activités extérieures nécessitant une dépense d'énergie importante (sport, jardinage, bricolage...) entre 11h et 21 heures en cas de canicule. Ne jamais laisser un enfant ou une personne seule dans une voiture. Passer au moins 2 ou 3 heures par jour dans des endroits frais ou climatisés
  • Se rafraichir régulièrement : Boire régulièrement même si vous n'avez pas soif, au moins un litre et demi à deux litres par jour (8 à 10 verres d'eau par jour), en ajoutant un litre par dizaine de degrés au-dessus de 20 °C : trois litres à 30 °C, quatre litres à 40 °C, sauf en cas de contre-indication médicale. Varier les plaisirs: eau minérale, plate ou gazeuse, eau gélifiée en cas de troubles de la déglutition, tisanes, bouillons de légumes...Rendre l'eau accessible: une personne à mobilité réduite doit avoir en permanence à ses côtés une bouteille d'eau; glisser une paille pour en faciliter la prise. En cas de difficulté à consommer des liquides, consommer des fruits (melon, pastèque, agrumes, prunes) et des crudités (concombre, tomate) riches en eau.
  • Pour les touts petits, il faut apporter de façon rapprochée et en petites quantités, de l'eau au biberon ou à la cuillère et redoubler de vigilance en cas de vomissements ou de diarrhées (utiliser alors des solutions de réhydratation).
  • Accompagner la prise de boisson d'une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas pour recharger l'organisme en sels minéraux.
  • Ne pas consommer de boisson alcoolisée qui favorise la déshydratation. Eviter aussi les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, cola) ou très sucrées (sodas) car ces liquides sont diurétiques.
  • En cas de forte chaleur ou de transpiration abondante, il est possible d’augmenter sa ration de sel pour retenir l’eau à l’intérieur de l’organisme (demandez conseil à votre médecin). Si vous prévoyez un voyage dans un désert, demandez conseil sur ce sujet à un médecin spécialisé dans les centres de vaccination et les services hospitaliers de médecine tropicale.
  • Rester vigilant face aux signes d'alerte évocateurs d'une pathologie induite par la chaleur et ne pas hésiter à faire appel à la famille, aux proches, aux professionnels de santé... Etre attentif aux autres, penser à appeler vos amis, voisins pour prendre de leurs nouvelles.

Eau gélifiée


L'eau gélifiée permet d'apporter un apport hydrique aux personnes ayant des troubles de la déglutition. Elle peut être prise à l'aide d'une paille. Plusieurs parfums existent afin de varier les plaisirs

 

Il est aussi possible d'utiliser une poudre épaississante pour épaissir les liquides

 

Gelodiet® poudre épaississante...

Clinutren®: menthe, orange, thé... Gelodiet®: citron, fraise, fruits du verger, grenadine, pomme verte, raisin.
Gelodiet® édulcoré: cola, menthe, orange, thé, pêche

Resource®
: citron, fruits rouges, menthe, pêche, pomme-poire
Resource® édulcoré
: cassis, grenadine, orange, pamplemousse

Quelle est la population à risque de déshydratation
  • Personnes âgées, personnes dépendantes (nourrissons, enfants de moins de 4 ans, handicapés, personnes âgées)
  • Personnes souffrant de maladies mentales (pathologie mentale, médicaments psychotropes, maladie d'Alzheimer...)
  • Personnes souffrant de pathologies chroniques (asthme, insuffisance respiratoire, diabète, hyperthyroïdie, insuffisance cardiaque)
  • Conditions de vie ou de travail défavorables
Situations à risque de déshydratation
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Que faire en cas de troubles liés à la chaleur?

  • Se reposer dans un endroit frais et ne pas envisager d'activités exigeantes pendant plusieurs heures.
  • Boire des jus de fruits légers ou une boisson énergétique diluée dans de l'eau. Chez le nourrisson, utiliser de préférence un soluté de réhydratation. Il faut boire avant la soif plus que la soif (une quantité de boisson supérieure à celle nécessaire pour étancher la soif). Sauf contre- indication médicale (insuffisance rénale ou cardiaque).
  • En cas de difficulté à avaler de l'eau, consommer des melons, pastèques, agrumes, prunes, concombres ou tomates. Pensez aussi à l'eau gélifiée, très utile chez la personne âgée qui peut avoir du mal à déglutir.
  • Se rafraichir avec un brumisateur d'eau, des linges humides ou même une douche fraiche

 

Avène® Eau Thermale, Eau thermale Jonzac® Brumisateur, Eau thermale Saint Gervais, Evian® brumisateur spray, Laino® Eau fraiche Vapo, Uriage® Eau thermale...

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Que faire en cas de signes d'insolation?

 

Les gestes de premiers secours

  • Alerter les secours (SAMU: 15 ou Pompiers: 18)
  • Déshabiller la victime et l'installer au frais
  • Lui faire boire des liquides froids si la personne est consciente
  • La placer en position latérale de sécurité si elle est inconsciente et appeler les secours
  • Passer sur le front, la nuque, ses bras des linges humides. Appliquer un gant de toilette avec des glaçons sur les gros tronc veineux afin de refroidir le corps plus rapidement (aine, aisselles, cou...)
  • Créer un courant d'air à l'aide d'un ventilateur
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Voir aussi, liens utiles

© Vladyslav Starozhylov | Dreamstime.com
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Médicaments accentuant la déshydratation

La prise de médicaments peut avoir une influence sur l'hydratation et perturber le fonctionnement des reins ou le refroidissement du corps.

Médicaments susceptibles d'accentuer l'effet d'épuisement-déshydratation par la chaleur

Médicaments provoquant des troubles de l'hydratation et des troubles électrolytiques Diurétiques, en particulier les diurétiques de l'anse (furosémide)
Médicaments pouvant altérer la fonction rénale
Médicaments dont le métabolisme peut être affecté par la déshydratation
Médicaments pouvant empêcher la perte calorique (diminution de la dilatation des vaisseaux sanguins de la peau, diminution de la transpiration) Au niveau central: Neuroleptiques, agonistes sérotoninergiques

Au niveau périphérique:

  • Anticholinergiques: antidépresseurs tricycliques, antihistaminiques de première génération, certains antiparkinsoniens, certains antispasmodiques de la sphère urinaire, neuroleptiques, disopyramide, pizotifène
  • Vasoconstricteurs: Agonistes et amines sympathomimétiques, certains antimigraineux (ergot de seigle, triptans)
  • Médicaments limitant l'augmentation du débit cardiaque: bêta-bloquants, diurétiques

Par modification du métabolisme basal: Hormones thyroïdiennes

Médicaments pouvant induire une hyperthermie

  • Neuroleptiques

  • Antagonistes séronotinergiques

Médicaments pouvant aggraver les effets de la chaleur

Médicaments abaissant la pression artérielle
Médicaments altérant la vigilance
 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Médicaments sensibles à la chaleur

Certains médicaments sont thermolabiles; leur action diminue s'ils sont exposés à de forte chaleur. Parmi les médicaments les plus sensibles, on note:
  • les vaccins. Pensez à les transporter dans des sacs isothermes
  • les insulines qui sont à la fois sensibles à la chaleur et à la lumière. Pensez à les transporter dans des sacs isothermes
  • les lecteurs de glycémie. Les bandelettes et les solutions de contrôle doivent être stockées dans un endroit sec et frais. Utilisez des pochettes isothermes sans pack de glace. Les lecteurs risquent de donner des résultats erronés voire aucun résultat s'ils sont exposés à de trop fortes chaleurs!

Attention à la forme galénique:

Les suppositoire, les ovules, les collyres et les crèmes sont plus sensibles aux élévations de température

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Comment traiter une déshydratation?

 

En cas d'insuffisance des mesures préventives et d'une hydratation orale, ou en présence de signes de gravité (collapsus, choc, déshydratation sévère)

Perfusion rapide de NaCl 9‰ ou de solution de Ringer (plus ou moins enrichie en macromolécules).

S'il n'y a pas de signe de gravité, la réhydratation doit se faire de façon progressive: perfusion de NaCl 9 ‰ pour une DEC, perfusion hypotonique de glucose 2,5% et NaCl 4,5% pour une DIC.

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Coup de chaleur et homéopathie

Prévenir le coup de chaleur, rendre moins sensible à la chaleur par homéopathie
Alterner Sulfur et Lachesis une dose de chaque par semaine en alternance par exemple Sulfur le jeudi et Lachesis le dimanche
Sulfur: dort mal, réagit mal à la chaleur en général. Rougeurs au niveau de la peau avec rougeurs et brulures localisées. Les rougeurs touchent tous les orifices. Intolérance à tout type de vêtement
Lachesis: bouffées, flush de chaleur avec intolérance aux vêtements serrés

Natrum carbonicum: accablement par la chaleur avec maux de tête, fatigue, déprime s'il fait trop chaud
Soigner une insolation par homéopathie

Attention; l'homéopathie vient en complément des gestes de secours habituels

  • Aconitum napellus 15CH: Coup de chaleur sans sueur. La fièvre et le malaise surviennent de manière brutale, la peau est rouge et sèche. La victime a soif et présente agitation et anxiété. Donner une dose le plus rapidement possible

 

  • Belladonna 9CH: Coup de chaleur avec sueur. Donner une dose d'emblée si la personne transpire, si sa peau est rouge et chaude et si la fièvre s'élève soudainement.

 

  • Glonoïnum 5CH: 3 granules toutes les 15mn quand le visage est rouge et congestif (congestion céphalique). Le malaise survient de façon brutale, avec possibilité d'5CH: 3 granules toutes les 15mn quand le visage est rouge et congestif (congestion céphalique). Le malaise survient de façon brutale, avec possibilité d'élévation de la tension artérielle. La victime se plaint souvent de palpitations au niveau du cou et de sensation de battements à la tête, céphalées, vertiges. Espacer les prises si amélioration des symptômes.

 

  • Apis mellifica 9CH 5 granules toutes les heures quand la victime n'a pas soif et ressent une sensation de cuisson.

Avant de prendre de l'homéopathie, consultez notre fiche conseil : Homéopathie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Agir sur un coup de chaleur par aromathérapie 

HE Menthe

Une goutte sur la face interne des poignets. Masser légèrement. A répéter 12 heures après si besoin.

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement

Avant de procéder à ce traitement, consulter attentivement notre fiche conseil : Aromathérapie

 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 
         
         
         

Quand faut-il consulter un médecin?

Surveiller les signes suivants

© Tibor Varga | Dreamstime.com
  • Altération de l'état général (enfants et personnes âgées), signes de confusion
  • Signes d'alerte nécessitant une hospitalisation: céphalées lancinantes, vertiges, nausées, somnolence, confusion, voire inconscience, fièvre, peau rouge, chaude, souvent sèche, pouls rapide
  • Si vous prenez certains traitements chroniques pouvant aggraver les risques de forte chaleur, faites le point avec votre médecin traitant pour éventuellement réduire les doses, voire arrêter transitoirement certains médicaments en période de canicule
  • En cas de crampes qui durent plus d'une heure pendant une période de forte chaleur.

 

Dans ces cas, une consultation médicale s'impose

 
 

MA PHARMACIE EN LIGNE »

 

INSOLATION CANICULE »

 



Index juridique

Déclaration d'intérêts: L'auteur déclare ne pas avoir de conflits d'intérêts en relation avec cet article.

Cet espace de conseils sur les médicaments et la santé  ne remplace en aucun cas le diagnostic et les conseils d'un médecin ou d'un pharmacien. Les informations mises à jour et publiées sur ce site sont à titre strictement indicatifs. Il ne faut en aucun cas utiliser ces informations à but de diagnostic. Nous ne pourrons pas être tenu responsable d'une mauvaise interprétation de son contenu ni de l'état de santé du lecteur, qu'il soit antérieur ou ultérieur à la consultation de ces fiches conseil.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Sites de santé de confiance certifiés HONcode: