De récentes études chez l’homme et la souris ont montré que le développement de l’obésité, du diabète de type II et de maladies cardiovasculaires, s’accompagne d’un changement de composition de la flore intestinale.

Chez ces sujets, on observe une augmentation des bactéries de la famille Firmicutes et une diminution des Bacteroïdetes.

Ratio Firmicutes/Bacteroïdetes de 100 chez les obèses contre 10 chez les non obèses

On a même réussi à rendre des souris obèses et diabétiques par simple transfert de bactéries intestinales! Afficher
Comment des bactéries peuvent-elles nous rendre obèses et nous rendre diabétique? Afficher
Mécanisme d'action protecteur des probiotiques Afficher
Maladies inflammatoires chroniques intestinales Afficher

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie)
Dernière modification le: Jan 7, 2021 @ 15 h 39 min